Les pionniers du V.é: Seb du Leaf France Café

Shift2Drive: J’ai pris contact avec Sébastien du LEAF France Café dont l’expérience en tant que pionnier du Véhicule électrique – ou   V.é – m’intéresse. Sébastien, serais tu d’accord pour que je te consacre un article sur mon blog sur ce nouveau thème fondateur               « Les pionniers du V.é »
Ainsi Je souhaite donner davantage de visibilité à la mobilité électrique. Avec de vrais acteurs d’expérience qui peuvent exprimer et leur vécu et leurs attentes
Plus de relief et de profondeur à mon blog qui fête ainsi dignement ses 17 mois d’existence ainsi qu’à la mobilité électrique dans son ensemble.
– Séb: A quand remonte ta première approche du Vé? Comment y es tu venu ? Avec quels véhicules?
Ma première approche du VE remonte à 1997 quand j’ai essayé une CITROËN SAXO électrique au Salon de l’Auto de Lyon.
Quand je te dis ça, je ne compte pas les auto tamponnantes et le mini circuit du Parc de la tête d’Or, ni les voitures radiocommandées de mon adolescence.
-Tu anime un club et fait partie d’une association; tu peux nous en dire plus?
 n’hésite pas à mettre des liens et des contacts, c’est le but 😀
J’anime un groupe facebook LEAF France Cafe.fr que j’ai créé le 5 octobre 2013, qui compte actuellement 1754 membres et totalise mensuellement environ 10.000 publications, commentaires et réactions .
Auparavant je faisais partie d’un forum, le Prius Touring Club car je suis arrivé à l’électrique de Nissan en passant par l’hybride de Toyota.
Je voulais un groupe dédié plus spécifiquement à la LEAF, alors j’ai créé le groupe facebook LEAF France Café dans un but d’échange d’astuces et d’entraide à propos de ce modèle.
Aujourd’hui le club est devenu une association Leaf France Café avec ici le bulletin d’ adhésion , créée le 18 octobre 2014, et qui compte actuellement 136 adhérents (à jour de cotisation!).
SebKakemonoLeafFranceCafeValdIsere2017.JPG
C’est un club multi-marques. Si nous sommes majoritairement des conducteurs de LEAF, tous les VE sont admis. Il y a même des adhérents qui n’ont pas de VE mais qui sont passionnés par le véhicule électrique et aimeraient en posséder un dans l’avenir.
– Un club c’est aussi des goodies pour  afficher son soutien ou pour davantage de visibilité, il y a quoi en vitrine?
Et où peut on commander?
En effet, appartenir au club, faire partie d’une communauté, on aime l’afficher à l’instar des supporters d’un club de foot ou de fans d’une marque.
Aussi le club édite-t-il des polos, casquettes, stickers, stylos, Mugs et autres articles dont les bénéfices aident à financer l’association.
On peut les demander à contact@leaffrancecafe.frou se rendre sur la boutique du club https://leaffrancecafe.jimdo.com/boutique-lfc/
Actuellement nous avons encore quelques casquettes disponibles mais les articles partent vite, ne pas hésiter à nous les demander par mail.
Le club vend aussi des articles plus spécifiquement dédiés à la recharge, des câbles de charge notamment.
La qualité de membre permet d’obtenir des réductions chez nos partenaires: , Chargemap, Solutions-VE, Ve-Tronic, Eco-motion, etc https://leaffrancecafe.com/liens-partenaires/
– Y a-t-il des partenariats avec des acteurs du secteur?
Le club est soutenu par Nissan avec qui nous avons créé des liens depuis longtemps. La marque est à notre écoute et nous propose fréquemment de nous associer à des opérations.
C’est ainsi que nous avons participé à la création du programme Ambassadeurs Nissan en 2014. La marque nous a invité à essayer la LEAF 30 au Col du Turini en 2015 puis découvrir la LEAF 40 avant sa sortie en France (un modèle importé du Japon).
Nous avons également été reçu à BIOT pour la sortie de la LEAF 40 et cet été NISSAN France prête une LEAF 40 à 10 membres du club pendant 1 semaine chacun. Elle fera ainsi le tour de france en relais.
Des fournisseurs d’énergie comme la Compagnie Nationale du Rhône (CNR), ou des Syndicats d’énergie comme ceux du réseau E-born, nous soutiennent également.
EASYTRIP, SPIE, ALTIMA MAIF nous ont aussi apporté leur aide. Enfin nous travaillons en bonne intelligence avec d’autres acteurs associatifs publics: AVEM, AVERE, CITELEC ou privés: Acoze, VEGA, Elecmobile24, Lame66, AUBE, AVEP  ainsi que des blogs comme le votre ou comme automobile-propre, Ma Leaf …une passion, Le Ve je le Veux, électromobilisez-vous…etc
– Quel écho as tu auprès du public ou des personnes s’interrogeant sur la mobilité électrique?
Parfois des personnes m’appellent car elles ont vu le club sur internet, ou parce que des vendeurs Nissan leur ont donné mon numéro. Elles savent qu’elles auront des informations réalistes de la part d’un utilisateur chevronné.
Quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent?
Les questions d’autonomie reviennent le plus souvent. Combien vous faites de kilomètres avec une charge? Comment vous faites pour partir en vacances? Comment se recharger? Et le prix, de la voiture, et de l’électricité?
– Considére tu le réseau de bornes de recharge suffisant à l’heure actuelle pour les déplacement du quotidien ? Et pour des trajets plus longs ?
Tout dépend de la zone où on habite, et si on réside en maison individuelle ou en collectif. Dans la Vallée du Rhône, nous sommes plutôt bien équipés par rapport à d’autres.
En Isère, Drôme ou Ardèche, vous trouvez une borne 22AC tous les 10km, presque dans chaque village.
Ce que je trouve assez paradoxal en ce sens que les gens y habitent en maison et peuvent se recharger chez eux la nuit.
L’itinérance sur un axe Nord-Sud est facilitée par chez moi grâce à un réseau CNR de 27 stations tout le long du Rhône, et des bornes Nissan dans les AUCHAN et IKEA de Lyon, St Etienne, Valence, Avignon…
En revanche il est plus difficile de traverser la France sur un axe Est-Ouest surtout avec les premières générations de batterie.
J’aimerais voir davantage de simples prises green-up par 10 places de stationnement au pied des immeubles en ville.
Et plus de bornes rapides qu’actuellement car seules les Renault ZOE profitent de la charge accélérée en 22kw AC.
En résumé, en 2018,  l’électrique est depuis longtemps adaptée aux trajets du quotidien mais l’insuffisance de stations de recharges rapides la rend contraignante sur les longs trajets.
– l’interaction entre les diverses associations et clubs liés à l’électromobilité est elle selon toi assez fluide?
Que permet elle d’envisager pour l’avenir?
L’interaction entre les différents clubs est réelle. Nous nous associons de plus en plus facilement. D’autant que nous avons chacun différentes forces et faiblesses, et nous gagnerions à partager nos savoirs-faire et à mutualiser certaines de nos actions.
C’est d’ailleurs ce qu’ont entrepris les principales associations françaises de voitures (et motos!) électriques depuis leur réunion à Val d’Isère en 2017. Nous ouvrons la cage au F.A.U.V.E en nous engageant vers la création d’une Fédération des Associations d’Usagers de Véhicules Electriques.
– Tu as participé à des circuits découverte en Vé et des rencontres de Véistes que retiens tu de ces expériences?
Les rallyes organisés par la société Tour Véhicules Electriques comme le France Electrique Tour, les rencontres Leaf France Café, le REVEO de Lame 66, le Lemanic Electric Tour de VEGA, la Folle Journée Verte d’Elecmobile24…etc. Tous ces évènements sont l’occasion de nous retrouver entre passionnés de VE et cela me fait vraiment plaisir. Ce sont des moments de convivialité où l’on parle la même langue.
Ils sont importants en terme de visibilité et de communication vers le grand public car les gens nous posent toujours les mêmes questions, ce qui signifie qu’il y a un énorme travail de fond pour informer le public et démonter les a priori qui en 2018 collent toujours à la voiture électrique: petite, limitée, poussive. Même pas besoin de faire essayer une Tesla pour faire voler en éclat ces a priori (Sinon viendra s’ajouter le … chère!) n’importe quel VE suffit du moment qu’on en fasse l’expérience!
– Quel est selon toi l’enjeu principal en terme de mobilité électrique pour les Années à venir?
L’éducation et la formation.
Le VE va passer d’un marché de pionniers, de « early adopters » connaisseurs et impliqués, à un marché de masse. Nous allons donc nous retrouver avec plusieurs problèmes:
Des problèmes matériels, techniques, commerciaux. L’offre risque de ne pas suivre: les constructeurs n’ont pas assez de modèles, ils seront dépassés, la production de batteries ne sera pas assez rapide, le marché va se tendre, les délais de livraisons vont s’allonger..etc Question infrastructures, le déploiement des bornes risque de connaitre la même trajectoire: on va passer de 1 point de charge pour 6 VE, à 1 point de charge pour 10 puis pour 15 VE…etc
Des problèmes de formation et de comportements. En tant qu’utilisateur de VE depuis 5 ans et enseignant de la conduite depuis 8 ans, j’y suis sensible. Et c’est pour cela que j’ai créé mon entreprise de consultant en écomobilité, Green Mobility Solution. https://green-mobility-solution-sebastien-gall.business.site/
Passer au VE, c’est une autre façon de vivre l’automobile, de conduire, de penser les trajets, de s’organiser au quotidien, de se charger. C’est tout un écosystème à découvrir alors que les vendeurs de VE ne sont eux mêmes pas électromobilistes. C’est comme si demain votre patron vous mettait à un autre poste en vous disant juste, tu sais où es ton nouveau bureau? alors tu commences demain… OK, vous avez déjà bossé dans cette entreprise, mais de là à vous mettre un nouveau poste sans vous former un minimum… Pour le VE c’est pareil, j’ai appris tant de choses grâce à la communauté:  Ca veut dire quoi charger en 22AC? et en 7KW? et c’est quoi du type 3? un CRO? du ChaDeMo? une borne rapide? un kwh? quelle assurance choisir? ah bon, tu ne loues pas ta batterie? tu ne connais pas Chargemap? Un badge de recharge?
– Que réponds tu à ceux qui craignent une sorte de black out des infrastructures en cas de généralisation des Vé?
Qu’ils font des projections simplistes car 40 millions de véhicules thermiques ne vont pas être remplacés du jour au lendemain par 40 millions de VE. Qui plus est c’est une transition, pas un remplacement. Cela va donc s’accompagner du developpement des ENR, de l’amélioration des batteries, des smartgrids, et au final nous ferons peut-être même des économies d’énergie et fermerons des centrales.
– Quel est ton véhicule actuel et quel usage en as tu?
J’ai deux LEAF, une 24 et une 40kwh. Ce sont nos véhicules de tous les jours. La 24 fait plus de petits trajets, ma femme travaillant à 10km.
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Et la 40 kWh fait de plus longs trajets. Cela dit, avant son arrivée cette année, nous utilisions la 24 en véhicule principal. J’avais une voiture de service car j’étais moniteur d’auto-école salarié. Aujourd’hui je suis indépendant et ma Leaf 40
Leaf40SebGall
a déjà parcouru 11.000km en 3 mois.
_ Quel type de trajets effectue tu au quotidien ?  Et à quelle vitesse ? Tu peux préciser la région ou la ville si tu le souhaite…
Nous faisons surtout des trajets périrubains, des autoroutes de liaison à 110, parfois un peu de ville, habitant entre Lyon et Valence, dans une petite agglomération de 6.000 habitants.
– Sur quelle autonomie compte tu en moyenne ainsi que la plus faible et la plus élevée?
Sur ma 24 qui a perdu une barre, on oscille entre 80 km au pire l’hiver et 145km au mieux l’été. Donc 120 en moyenne.                                                                                         Pour la 40kwh,
SebnewLeaf40j’ai encore peu de recul en saison froide donc je dirais entre 190km au  pire et 310km au mieux. Donc 250km en moyenne. Sur les deux LEAF nous tournons autour de 14kwh/100km sur l’année.
_ Parmi tes connaissances as tu eu des demandes de renseignement ou avez vous eu des demandes d’essai pour voyager à bord?
Je ne compte plus les essais que j’ai fait réaliser, amis, famille, location de ma voiture… N’oublions pas que j’étais aussi moniteur auto-école avec ma 24 en doubles commandes. Je l’ai donc fait essayer à une bonne centaine d’élèves!
SelfieSebleaf2
Shift2Drive: Je remercie Sébastien pour sa grande disponibilité et la conviction enjouée qu’il met dans toutes ses actions et démarches. Et je salue chaleureusement toutes les actrices et les acteurs du LEAF France Café.
Shift2Drive.bog_10b4 - copie
Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s