Les pionniers du V.É: Jean Claude, du blog Le Ve Je le veux

J’ai pris contact avec Jean Claude dont l’expérience en tant que pionnier du Véhicule électrique – ou   V.é – m’intéresse. Jean Claude, serais tu d’accord pour que je te consacre un article sur mon blog sur ce nouveau thème fondateur « Les pionniers du V.é ».
Shift2Drive.bog_10b4 - copie
– A quand remonte ta première approche du Vé? Comment y es tu venu ? Avec quels véhicules?
Initialement, j’ai découvert, adolescent dans les années 1955-57, la Ferrari électrique d’un copain qui fonctionnait avec des batteries au plomb. Il parait qu’elle a été restaurée et serait quelque part dans les Charentes. 
Cinquante huit ans plus tard en Mai 2013, je vais chez mon concessionnaire Nissan pour changer mon Note diesel, et il me propose d’essayer la Leaf qu’il vient de recevoir. Petit  tour d’essai en sa compagnie qui me bluffe. Rentré chez moi je le rappelle pour lui demander s’il me la prêterait un après-midi; chose faite le lendemain et j’en profite pour tester la recharge sur mon installation électrique, faire différents circuits habituels dans mes collines gersoises. Essais concluants et je signe le bon de commande en la lui rapportant. 
 
-Tu animes un blog et fais partie d’une association; tu peux nous en dire plus?
A l’époque la voiture électrique était réputée être un véhicule urbain, habitant en campagne et dès mes premiers km j’ai de suite été convaincu que  le VE était parfaitement adapté pour le milieu rural et ceci d’autant plus qu’il était plus facile d’y installer une recharge que si l’on habite en appartement. Dès lors m’est venue l’idée de créer un blog pour partager et échanger mes expériences avec d’autres électromobilistes. 
Ainsi est né « Le VE je le veux » et ses déclinaisons sur Facebook « Le VE je le veux » et « Je passe à la voiture électrique« . Plus récemment j’ai créé l’association la Coopér@cTIVE et le blog La Coopér@ctiVE pour populariser et aider au développement de la mobilité décarbonée alimentée par énergie renouvelable. 
Très vite j’ai éprouvé la nécessité de militer pour une co-construction de l’ecosystème de la mobilité électrique, nous électromobilistes ne sommes pas que de simples consommateurs nous sommes des pionniers qui contribuons par nos investissements dans l’achat des véhicules et par nos actions sur le terrain à consolider le développement de la mobilité électrique. 
C’est pourquoi en tant que citoyen  j’ai tenté d’intervenir dans le débat public lors des débats parlementaires sur la transition énergétique, lors des élections régionales pour interroger les candidats sur leur politique future en faveur de la mobilité électrique
 
– Quel écho as-tu auprès du public ou des personnes s’interrogeant sur la mobilité électrique?
Stats Le VE je le veux
Mon blog a actuellement une audience comprise entre 10 et15.000 vues par mois. 
 
Quelles sont les questions qui reviennent le plus souvent?
L’essentiel des questions concerne les caractéristiques des véhicules, leur autonomie et les offres de recharge. 

– Considéres-tu le réseau de bornes de recharge suffisant à l’heure actuelle pour les déplacement du quotidien ? Et pour des trajets plus longs ?

Le Gers a été un des premiers départements à mettre en place son réseau de bornes accélérées et a donné lieu a une coopération fructueuse avec les Syndicat d’Energies 32. Satisfaisantes pour des charges complémentaires pour des déplacements locaux, et surtout pour les Zoé, ces bornes  s’avèrent insuffisante pour permettre une véritable itinérance.
 
– Quelle serait selon  toi la démarche à engager pour faire progresser le maillage de bornes ?
C’est pourquoi en partenariat avec les 13 syndicats d’énergie d’ Occitanie j’ai sollicité la participation de la Région pour un maillage à 50 km des bornes rapides. Démarche dont vous trouverez ici le compte rendu.
 
– Tu as participé à des circuits découverte en Vé et des rencontres d’électromobilistes que retiens tu de ces expériences?
J’en retiens la nécéssité absolue de favoriser les échanges entre tous les acteurs de l’écosystème mobilité électrique. Beaucoup trop de ceux qui en parlent voire même de ceux qui décident n’on jamais posé leur postérieur dans une voiture électrique. Ils reprennent des clichés et des arguments obsolètes qui contribuent à maintenir le public dans la méfiance par rapport au passage au VE alors qu’une majorité d’entr’eux en expriment le désir ou l’attente  dans les sondages.  
– Quel est selon toi l’enjeu principal en terme de mobilité électrique pour les Années à venir?
1°- Je suis complètement d’accord avec Carlos Gohsn quand il affirme qu’aujourd’hui ce n’est plus l’autonomie des VE qui est un problème mais leur prix. Il faut absolument que la baisse du coût des batteries soit répercutée dans la baisse du prix des voitures. 
2° – Je déplore l’enfumage fait autour des hybrides qui seraient soi-disant plus vertueux que les 100% électrique.
 
– Que réponds tu à ceux qui craignent une sorte de black out des infrastructures en cas de généralisation des Vé?
Qu’il y a urgence à privilégier l’utilisation des énergies renouvelables pour charger les VE. Que nous électromobilistes devons nous mobiliser pour faire avancer les solutions qui encouragent le passage au photovoltaïque et expliquer que leurs batteries en sont une des composantes  qui en stockant les ENR contribuent à faire progresser la transition énergétique.
– Et à ceux qui évoquent les terres rares; si tu peux préciser les termes…ou la pollution engendrée pour leur conception ainsi que la seconde vie des batteries?
Que c’est moins pire que les dégâts engendrés par les hydrocarbures, que la chimie des batteries progresse  sodium , graphène vont améliorer leurs performances et réduire les impacts négatifs. La seconde vie des batteries c’est parti voir la réalisation de Nissan sur le stade d’Amsterdam 
 
– Quel est ton véhicule actuel et quel usage en as tu?
Je viens de passer à ma 3° Leaf  et j’en suis enchanté ! J’en ai un usage de plus en plus intensif car plus elle a d’autonomie et plus je l’utilise. Avec la Leaf 2.0 je vais atteindre les 10.000 km alors que je l’ai reçue début Mars.
ma-Leaf-2-2018
_ Quel  est ton type de trajet au quotidien ?  Et à quelle vitesse ? Tu peux préciser la région ou la ville si tu le souhaite...
Je roule essentiellement sur des départementales gersoises étroites , sinueuses et vallonnées où ma vitesse de croisière est 80 km/h. 
Sur les nationales 90 et sur autoroutes et 4 voies 100-110 km/h. Mais depuis que j’ai la nouvelle Leaf je suis allé à Biarritz et à Alès (Gard) et les 250km d’autonomie constituent un réel confort pour voyager. 
 
_Quelle est ton autonomie moyenne ainsi que la plus faible et la plus élevée? En été et en Hiver.
Avec la 24 kwh je trournais à 15-16 kwh / 100 km et avec la 40 kwh je suis passé à 14-15 kwh/100 km
_ Parmi tes connaissances as tu eu des demandes de renseignement ou avez vous eu des demandes d’essai pour voyager à bord?
Je ne compte plus les heures passées à répondre aux curieux lors des recharges sur les bornes gersoises mais aussi sur l’autoroute ,  chez Ikéa ..

Non seulement j’ai eu des demandes d’essai auxquelles je réponds toujours avec plaisir (merci la retraite )  mais je propose des initiatives pour multiplier ces occasions comme par exemple la découverte du patrimoine en voiture électrique ou suggéré au Comité départemental du tourisme les circuits en VE.

 

s2d-h_1 - copie

 

Je remercie Jean Claude pour la qualité de cet échange très précis et instructif.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s