Jonathan Leafer avec la 30 kWh à Québec: il essaie la Leaf SV 2018

J’ai découvert le compte rendu de Jonathan M. actuel possesseur d’une Leaf 30 kWh, il participe au groupe FB

Ma LEAF… une passion !

Et il a pu essayer sur une grande distance la nouvelle Leaf 2018.

Voici notre conversation suivie de son très intéressant compte rendu:

Shift2Drive.blog 

Jonathan, je trouve ton essai complet très…complet et agréable à lire. Et ton expérience de Leafer  correspond exactement à ce que je recherche. Serais tu ok pour que  j’en fasse un article sur mon blog?

​Oui bien sûr, pas de problème 😉                                                                                         Alors voilà, j’ai eu la chance, ce week-end, de faire l’essai routier d’une Nissan Leaf 2018 SV, toute neuve, gracieuseté de Belvédère Nissan St-Jérôme.                         Étant propriétaire d’une Leaf 2016, SV 30 kWh, évidemment j’avais très hâte de pouvoir enfin essayer ce nouveau modèle, complètement redessiné et optimisé.À première vue le véhicule semble plus long, pourtant d’après les chiffres, elle serait plus longue d’environ 1 pouce seulement. Illusion d’optique ?

Pour ce qui est du coffre arrière, si j’oubliais que c’est une 2018, je pourrais penser qu’il s’agit de ma 2016. L’accès au port de chargement est toujours situé sur le devant du véhicule, mais est positionné d’une façon un peu plus vers le haut, ce qui facilite grandement l’accès au branchement.

Une fois assis à l’intérieur, on remarque immédiatement une position plus confortable. Support lombaire, et ajustement du siège électrique sont grandement appréciés. Pour les habitués comme moi des anciennes Leaf, ont cherche toujours le bouton « POWER » qui a déménagé plus vers le centre de la console centrale. Je me suis retrouvé à quelques reprises à appuyer sur du plastique à côté du volant! Oups.

Dès le véhicule en marche, je ne suis pas trop dépaysé. On retrouve le pommeau de vitesse très semblable à l’ancien modèle. Toutefois, la touche ECO a déménagé du volant, et est maintenant situé tout prêt du pommeau de vitesse. Ce dernier est aussi accompagné d’un nouveau bouton « E-Pedal« .

Autre nouveauté, le véhicule est maintenant équipé d’un système de surveillance sur les angles morts. On peut d’ailleurs remarquer les petits logos situés dans les coins supérieurs des miroirs extérieurs.

Un autre changement plutôt intéressant, les phares s’ajustent automatiquement lorsque nous croisons un autre véhicule. Le véhicule s’occupe lui-même d’alterner entre les « hautes », et les « basses ». J’ai testé la fonction en pleine nuit, et c’est très efficace. Le système prend à peine un moment pour réagir dès que vous rencontrez un véhicule. Quelques instants après que le véhicule soit passé, la Leaf remet les « hautes ». À noter que ce système automatique fonctionne seulement lorsque vous roulez environ 30 km/h et plus. D’ailleurs en parlant des phares, les nouveaux phares aux DEL sont plus que bienvenue. L’ancienne génération était, à mon avis, équipée de 2 chandelles. Ces nouveaux phares aux DEL sont bien puissants et éclairent de façon sécuritaire la route devant nous, sans éblouir les autres conducteurs.

Je remarque aussi que l’insonorisation est nettement supérieure. Moins de bruit de vent, et l’on entend moins le son des pneus sur l’asphalte. Il me semblait ne plus entendre le bruit de haute fréquence émis par les Leaf d’ancienne génération, à plus haute vitesse (vient probablement du moteur). Il faut quand même avoir une bonne ouïe pour l’entendre! La suspension est à mon avis aussi un peu moins dure. Nous avons plus l’impression de conduire une vraie voiture, qu’un go Kart 🙂 Les petites imperfections de la route sont beaucoup moins ressenties, et ceci augmente agréablement le confort.

La puissance motrice a aussi été augmentée. On sent que la voiture « s’essouffle » moins rapidement qu’avant dans les pentes. Dans les petits chemins de campagne à bord ma 2016, je dois peser pas mal sur l’accélérateur pour garder ma vitesse lorsque je monte une pente. À bord de celle-ci, c’est à peine perceptible.

Parmi les autres nouvelles fonctions, le fameux « E-Pedal« , ou plutôt: conduire à une pédale. Quelle merveille! La première fois que j’ai entendu parler de ça, je me suis dit: bof… Mais dès qu’on l’essaye, on tombe littéralement en amour avec cette nouvelle fonction. Se promener dans un quartier résidentiel parsemer de STOP au 100 mètres: pas de problème. On lève progressivement le pied, et la voiture finit par s’arrêter complètement. On s’habitue très rapidement, et c’est facile. À un seul moment, j’ai dû intervenir pour donner un freinage supplémentaire: dans une pente descendante, avec un arrêt au bas de la pente, on dirait que la voiture en finissait plus de régénérés, et n’arrêtait pas. Toutefois la pente était assez prononcée.

Pour rester dans les nouveautés, il a bien sûr le « Pro-Pilot« . J’ai fait le test de ce dernier sur la route, sur l’autoroute, et dans la ville. Sur une route, ça va bien, le système suit le véhicule devant nous, tout en gardant le véhicule au centre de la voie. Vous pouvez ajuster la distance entre la Leaf, et le véhicule devant vous, à l’aide d’une touche sur le volant. Ensuite, cette même route passait dans la ville. Feu de circulation à volonté, zone de vitesse différente… S’il a toujours un véhicule devant vous, pas de soucis. Le Pro-Pilot continue de suivre le véhicule devant vous. Néanmoins, il faut toujours garder un oeil sur la circulation, et la signalisation routière. En aucun cas le propilot ne va vérifier cela pour vous. Si le véhicule devant vous passe sur la rouge… bien vous allez le suivre! Sinon, dès que le feu passe au vert, simplement appuyer sur la touche « RES » sur le volant, et le propilot va reprendre le contrôle du véhicule, et continuer à suivre le véhicule devant vous.

Et pour ce qui est de l’autoroute maintenant, c’est vraiment la meilleure endroit pour cette fonction. Vous activez le mode propilot en appuyant sur la touche sur le volant. Ensuite, simplement choisir votre vitesse désirée à l’aide de la touche SET (ou RES). Votre véhicule restera toujours bien au centre de sa voie, et ajustera sa vitesse en conséquence si un véhicule vient se positionner devant vous. Toutefois, pour que ce dernier fonctionne efficacement, ladite autoroute doit avoir de belles lignes pour délimiter les voies. Si celles-ci sont dépeintes, votre système Pro-Pilot a un peu de difficulté à garder sa voie. D’ailleurs dans mon essai entre Mirabel et Lac-Supérieur, le système a dû se désactiver environ 20 fois. Pour ces raisons, vous devez toujours garder les mains sur le volant, et être prêt à intervenir si nécessaire. Néanmoins, il faut garder en tête que ce système fera en sorte d’augmenter légèrement votre consommation. Votre voiture ralentira et fera des accélérations pour garder sa vitesse voulue, de façon un peu moins efficace que le ferait un véritable conducteur. Toutefois dans le trafic, c’est un vrai charme.

Pour ce qui est de l’autonomie annoncée, j’ai décidé d’aller rendre une petite visite à ma famille au Lac-Supérieur. Départ de Mirabel à 98%, autonomie estimée de 259 KM. Trajet de 81 KM. Route 158, autoroute 15 et route 117. Pour me rendre à destination, la route est majoritairement en pente montante. Un dénivelé montant total d’environ 300-400 mètres. Ce qui est quand même la moitié de la hauteur du Mont-Tremblant! Pour me rendre, j’ai utilisé le Pro-Pilot tout le trajet (lorsque possible) ainsi que l’air conditionné. Donc, tout pour nuire à mon autonomie! J’arrivai finalement à destination avec57% restant, Consommation moyenne de 17.2 kWh/100km, et une autonomie estimée restante de 139 KM.  Ce qui sera amplement suffisant pour le retour, qui lui sera plus facile, car cette fois, on va surtout descendre pendant nos 81 KM.

Pour le retour, j’ai fait l’inverse. Pas d’air climatisé, pas de pro-Pilot. Je veux optimiser ma consommation. De retour à mon point de départ: arrivé à 26%, consommation de 11,9 kWh/100km, autonomie restante estimée de 79 KM.

Bref, mission accomplie pour la LEAF 2.0 pour faire l’aller-retour, chose qui est impossible avec ma 30kWh sans recharger.

Dans l’ensemble, je suis vraiment emballé par ce nouveau produit lancé par Nissan. Je comprends tout l’engouement qu’il peut avoir autour de ce nouveau véhicule. Nouvelle autonomie intéressante, pleine de nouveaux gadgets, et sécurité accrue!

Pour terminer je voudrais sincèrement remercier Belvedere Nissan qui m’ont permis de faire un essai complet sur ce véhicule, ainsi qu’à leur Directeur des ventes, Nicolas Nolin . Vous avez là-bas une vraie équipe de passionné qui sauront vous guider vers votre futur véhicule électrique!

Je tiens à remercier Jonathan tout d’abord pour cet excellent compte rendu ainsi que pour sa disponibilité. Et…vivement la suite!

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s