Rupture de dépendance

La plume de mouette

Nous nous sommes aimées fort,

Toi et moi, fort et follement,

Enfin… c’est ce que l’on croyait,

Ou que l’on voulait croire,

Toi et moi… un amour pour l’éternité …

Nous avions rompu pourtant,

Une fois déjà. Sept ans !

Sept années d’indépendance,

Un long et beau chemin,

À l’abri de tes charmes envoûtants.

Mais insidieusement,

Tu m’as séduite à nouveau.

Fidèle, toujours là près de moi,

Disponible, à portée de main,

Compagne silencieuse …

Brune quand je t’ai rencontrée,

Tu es devenue blonde,

Parce que je le voulais,

Toi, tu t’en fichais.

Pourvu que je t’aime …

Je ne voyais que tes qualités.

Tu étais plutôt bien roulée,

Fine, légère, toujours parfumée,

Tu te parais de beaux atours

Pour mieux me captiver…

Compagne de douleur et de peur,

Mais de bonheur aussi,

Tu ne me lâchais pas,

Tu te rendais indispensable,

Et tu savais y faire, sale garce !

Comme un…

View original post 133 mots de plus

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s