Le cycliste que j’ai redécouvert cède le pas au marcheur que je suis

J’ai vraiment découvert ce Vélo à Assistance Électrique (VAÉ) en posant pied à terre  arrivé au bas de la résidence. Ce vélo que j’ai loué et  que j’ai monté au second étage, ne souhaitant pas laisser pour l’heure au garage à vélos les 800€ de caution…

Je suis certain que vous comprenez.

Y compris la difficulté de hisser littéralement l’engin pesant bien ses 24 kilos!     Chose amusante, le compteur de vitesse continue à fonctionner et affiche glorieusement dans les 3 km/h…

Ah que ces 32 marches m’ont parues bien longues…

Autant le poids ne se remarque pas en roulant autant, il est bien présent pour  accéder aux étages.

Ainsi que l’inertie liée à ce poids, qu’il faut orienter tout en conservant la direction pour ne pas « toucher » les murs.

Heureusement que l’escalier est large!

Rigueur du freinage avec freins à disques avant et arrière


Et  de l’antivol  de roue intégré 

Ci-dessous en vidéo l’adaptateur secteur pour recharger la batterie  qui alimente le moteur

Il faut reconnaître qu’il a de l’allure ce Sinus BT 20

1620 kilomètres pour ce vélo de location
La distance parcourue à l’aller (pour un total de 8,1 km)
23,4 Km/h en vitesse maxi, ça fait les mollets!
12,4 Km/h de moyenne, contre 10 à l’aller
Belle autonomie promise

Alors autant l’avouer, cet essai 24h je l’ai  écourté.

J’avais prévu de parcourir un trajet domicile / travail aller – retour en longeant le canal du midi. Seulement voilà, j’ai ressenti une certaine appréhension de celles que l’on ne s’explique pas , mais dont on est instinctivement convaincu qu’il ne faut pas passer outre. J’ai donc ramené le vélo par un chemin identique à celui de l’aller un peu avant 17h le lendemain. Alors oui, je me sentais plus serein au retour que  à l’aller, mais j’ai acquis la quasi certitude que le vélo en ville n’est pas pour moi.

Il n’en reste pas moins que la place du vélo, grandissante dans notre vie quotidienne et nos modes de déplacement, devrait pouvoir mieux se fondre dans l’espace qui l’entoure.

Ce qui est loin d’être le cas, car le piéton au milieu de toute cette frénésie se sent parfois bien peu de choses.

Nous sommes pourtant tous des piétons avant que d’être autre  chose et nous sommes pourtant bien exposés aux risques pris par d’autres.

Sur mon parcours j’ai croisé des cyclistes en train d’envoyer des SMS, les oreilles hermétiques prises par le son d’un baladeur numérique, changeant de trajectoire sans un geste du bras pour indiquer la direction qu’ils comptaient prendre, passant du trottoir au passage piéton sans poser pied à terre ou pire sans tourner la tête pour regarder autour d’eux et grillant allégrement des carrefours sans visibilité…

À croire que le cyclisme confine à l’oubli de soi et des autres, ce qui est regrettable et dangereux pour tout le monde.

La notion de danger imminent ne m’a jamais  quittée durant cette journée, ni durant aucune autre, ni en tant que piéton, cycliste ou automobiliste.

Et la vigilance ne devrait jamais se voir oublier sous  couvert de mobilité libre.Voilà pourquoi le cycliste que j’ai redécouvert ne se substituera pas pour l’heure au marcheur que je suis.

 

fullsizeoutput_10b

Publicités

5 Comments

  1. Le vélo électrique, je suis fan. J’en ai eu deux … aux Pays-Bas. Je les ai utilisés quotidiennement pour faire les 10 ou 15 km pour aller travailler. En France, à Charleville, c’est beaucoup plus difficile, par absence de pistes cyclables d’une part, et d’autre part, et surtout pour moi, par absence de concessionnaires qui vendent des vélos de bonne qualité et qui les entretiennent !

    Aimé par 1 personne

      1. Pour moi, le vélo à assistance électrique est un moyen de transport, une alternative à la voiture et aux transports en commun. En tant que tel, son impact écologique est minimum et le confort d’utilisation est réel.

        Aimé par 1 personne

      2. Il faut que je parvienne à dépasser mon appréhension.
        Mais il y a plus de 25 ans j’ai fait une chute mémorable en Vélo avec quelques points de suture à la clé.
        Et pourtant, je suis loin d’être quelqu’un d’imprudent.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s